Rechercher GOOGLE

Chargement...

mercredi 18 août 2010

CLARA MORGANE : Le Journal de Pauline

Paris, 10 millions d’habitants dont de la moitié d’hommes. Et Pauline, 24 ans et jolie qui n’a toujours pas trouvé celui de sa vie…
Cette accroche de dos de jaquette est parfaitement représentative de la volonté de Fred Coppula de nous offrir une sorte de journal intime où son héroïne chercherait l’âme sœur tout en fantasmant sur son entourage (prétexte ainsi à des séquences diverses et variées).

Le journal de Pauline

Coppula, sans aucun doute à l’heure actuelle le meilleur réalisateur de pornos français, n’a pas son pareil pour attiser notre curiosité tout en s’amusant à innover. Ici, il est parvenu à regrouper les trois plus grandes stars du X français, à savoir Clara Morgane, Estelle Desanges et Mélanie Coste (cette dernière faisait ici ses débuts avant de devenir l’étendard de la maison Dorcel) transformant d’un seul coup son film en expérience incontournable. Surtout quand on sait que la seule scène de Mélanie Coste a lieu dans une baignoire avec…Clara Morgane (elle aussi présente uniquement dans cette scène). Une séquence culte qu’on est pas prêt de revoir (malheureusement, elle s’avère trop courte mais durant le laps de temps où les demoiselles se caressent, l’érectomètre est à son top niveau).
Rencontre mouillée pour Clara Morgane et Mélanie Coste ! Si les deux stars précitées ne font qu’une remarquable apparition conjointe, il n’en est rien de Estelle Desanges. Pauline, c’est elle et on retrouve enfin après L’emmerdeuse un film qui s’appuie avant tout sur cette formidable comédienne. Sauf que depuis le temps, l’eau a coulé sous les ponts et Estelle est devenue une actrice et surtout une femme totalement épanouie. Résultat, elle n’a jamais paru aussi désirable et sensuelle (voir la première scène du film joliment cadrée où elle se touche en solitaire, donnant terriblement envie d’être à la place de son pull) et chacune de ses prestations devient un grand moment d’érotisme et d’excitation.
Un film de Coppula ne serait pas tout à fait le même sans que le réalisateur ne nous assène pas une petite trouvaille visuelle. Ici, il se surpasse en osant aller à l’encontre de tous les sacro-saintes règles du porno : à savoir suggérer et même totalement dissimuler l’acte sexuel, les ultimes instants de la dernière scène du film se déroulant…dans le noir le plus complet. Fort, très fort même !
lien pour télécharger le film : ICI



CLARA MORGANE : La Cambrioleuse

"Le nouveaux Film Vedette de Clara Morgane. Un Casting de rêve 100 % Français. 10 Super Models à la libido explosive. 7 séquences Hard Halluciantes. La Partouze la plus délirantes du X Français. C'est "La Cambrioleuse" la nouvelle collaboration de Fred Coppula et Blue One..."
résume: 
Arrêtée par la police, Clara doit avouer ses méfaits...qui ne sont pas toujours de voler les riches de ce monde. Le sexe est parfois plus séduisant que les bijoux...

Fred Coppula est un réalisateur généreux et soucieux de plaire à son public. Chacun de ses films apporte son lot de nouveautés, de challenges qui permettent aux (a)mateurs que nous sommes tous (ou presque) d’en avoir pour notre argent.
La cambrioleuse aligne ainsi des séquences de haute volée à commencer par un nouveau coït de la star maison, Clara Morgane, avec Ian Scott (on rappelle pour ceux qui ne suivent pas que l’actrice n’avait eu jusqu’au précédent film que des scènes avec son ami Greg Centauro, hormis bien sûr les scènes lesbiennes).

La Cambrioleuse

Mais si dans le précédent Coppula (La candidate), l’intérêt principal venait justement de cette nouveauté dans les ébats de notre chère Clara, il fallait apporter de l’eau au moulin pour ce nouvel opus. Le réalisateur l’a très bien compris et nous propose donc ni plus ni moins qu’une gigantesque partouze (8 filles, 6 mecs, le compte doit être bon !) d’une durée généreuse de 15 minutes (chapitre 8 à 12). Une sacrée baise à l’image de ces râles qui fusent de partout (merci au 5.1 au passage) et ces corps déchaînés qui ondulent de plus belle (presque toutes les positions y passent). Tout simplement anthologique !
Un regret toutefois : mais où est donc passée l’autre égérie de Coppula, la sublime Estelle Desanges. Sa magnifique croupe et son tempérament de feu n’auraient pas été de trop dans la fameuse séquence mentionnée précédemment.
lien pour telecharger le film : ICI

CLARA MORGANE : La Candidate

Depuis le temps que les (a)mateurs de X attendaient cela : Clara Morgane se faisant prendre par un autre mec que le sien. On avait eu un avant goût malignement orchestré dans Max 2 déjà signé par le roublard Fred Coppula. Mais désormais, savamment planifié par une science du marketing infaillible, c’est chose faite : après 5 films, notre chère Clara Morgane a le droit et surtout le devoir d’être honorer par un nouveau partenaire masculin. L’honneur revient à la star masculine du moment, le préféré de ses dames depuis que Rocco a lâché l’affaire : Ian Scott.
L’événement se situe bien évidemment à la fin du film, lors de l’ultime scène. Les plus curieux joueront donc de la télécommande pour se régaler avec une séquence hard somme toute classique mais qui a bien sûr un attrait « historique » indéniable. En tout cas, pas de doute : la Clara se donne tout autant avec des « étrangers » qu’avec son boy-friend. Une véritable pro en somme !
L’événement étant de taille, on en viendrait presque à oublier de préciser à quel point La candidate est un excellent porno, un de plus pour Fred Coppula. Sur un canevas que Ron Howard avait (mal) exploité dans Ed TV (une présidente de chaîne prête à tout pour faire de l’audimat parvient à persuader un jeune couple de se laisser filmer dans leur plus stricte intimité, ébats sexuels en tête bien sûr), Coppula s’amuse à singer les dangers de la real TV en offrant à ses fidèles spectateurs des scènes de sexe toujours aussi bandantes. Il faut dire qu’il a le chic pour choisir ses actrices, à commencer par la magnifique Estelle Desanges qui en deux séquences, fait monter l’érectomètre à des hauteurs vertigineuses.
Pour toutes ces raisons et plus encore, La candidate fait figure de X incontournable dans toute bonne DVDthèque qui se respecte.
lien pour telecharger le film : ICI

CLARA MORGANE : les dessous de Clara Morgane

Tout sur Clara Morgane. De ses premiers bouts d'essai Hard avec Greg Centauro à sa consécration aux derniers Hot d'Or de leur histoire, découvrez au quotidien l'intimité torride de Clara. A travers ses joutes sexuelles avec Estelle Desanges ou avec Rumika, ses duos enflammées avec Greg, son plaisir constant de choisir et de porter des lingeries excitantes, ses confidences, ses confessions, Clara se décoile et nous livre tout ses secrets (même les plus inavouables). Un document-vérité sans concession de Fred Coppula.

Ce faux documentaire, vraie compilation des meilleurs moments professionnels de Clara Morgane, agrémentée d’une interview qui vient s’intercaler entre les différentes séquences, est l’occasion de revenir sur le phénomène et le business Clara Morgane, autoproclamée ‘’star du X’’. Ce DVD est particulièrement édifiant à ce titre et il est intéressant de remarquer qu’un grand nombre des propos tenus par l’intéressée dans l’interview est systématiquement soit validé, soit infirmé par le reste du métrage.
D’abord, la force principale, l’atout maître de Clara et ce sur quoi tout le système repose, son essence pour ainsi dire, c’est son côté voisine de pallier : Clara c’est la jolie coiffeuse d’en face, la mignonne vendeuse de chez Sephora ou du Printemps, la jeune étudiante marseillaise en ‘’BTS action co’’ (comme elle dit). Avec son look d’assistante commerciale ou de réceptionniste, de petite provinciale emparisiennée et sophistiquée, un peu cochonne mais pas trop, coquine mais pas au point d’être fiefée, elle ferait rêver n’importe qui dans le métro. Or c’est encore mieux pour faire fantasmer la France entière dans le porno. Mais version jeune et soft comme tout le monde. Parce que Clara, comme elle le dit si bien, elle veut que le sexe se soit beau et propre (sic). (Quand j’entends ça, j’ai l’impression de revoir mon ex entrain de me balancer les mêmes arguments pour me faire éteindre la télé lorsqu’en zappant je tombais, malencontreusement pour elle, heureusement pour moi, sur un porno du câble).
Clara, c’est du porno grand public et chiraquien, du cul estampillé TF1 (où elle a d’ailleurs rencontré JP Foucault lors de sa pathétique et misérable tentative de Tonight Show) ou Canal+, ce qui revient finalement au même, où elle anime le Journal du Hard depuis déjà quelque temps. Du coup, elle joue à fond la carte de l’ingénue qui découvre tout et prend véritablement son pied, ce qu’elle arrive à nous faire croire brillamment, mais après tout, n’est-elle pas sincère ? Son corps lui, tout excité et souvent mouillé, luisant et ruisselant de bonheur, dit en tout cas la vérité, comme le montre son bout d’essai au début du programme. Tellement que cela en deviendrait presque parfois gênant, embarrassant voire carrément indécent. Le comble pour du porno !
Et puis elle dit qu’elle s’éclate dans tous ce qu’elle fait, y compris dans la danse érotique, comme le montre une séquence au Salon Hot Vidéo, et les photos. Ce que les deux séances chez les photographes s’empressent de prouver. Sauf qu’à discours officiel de façade, il y a réalité officieuse qui transparaît malgré tout : que ce soit seule ou en compagnie de la voluptueuse Estelle Desanges, au bout d’un moment, la photo, comme tout boulot, c’est crevant et rébarbatif. Et sucer des queues et se faire bien bourrée tout en souriant à la caméra alors ? Ca aussi ça lui plaît, d’autant qu’elle dit avoir réalisé tous ses fantasmes (l’exhibitionnisme et le lesbianisme, et rien d’autre, ce qui il faut l’avouer est un peu triste), qu’elle a un contrat d’exclusivité et donc de qualité, qu’elle contrôle parfaitement sa carrière et qu’elle ne tourne qu’avec son mec.
Mais voilà le hic justement, ce que tendent à rappeler le duo fille et le duo garçon, deux scènes extraites de ses précédents films. On aimerait bien la voir entre d’autres membres experts : à quand les doubles pénétrations, les doubles fellations et les gangs bangs ? C’est peut-être bien cela être star du X aujourd’hui, star, c’est un métier à part entière, c’est son métier à Clara et c’est vrai qu’elle le fait bien. Profession Star du X, qui faisait déjà les couvertures des magazines alors que l’on ne la connaissait pas encore, avant même que l’on ait pu voir ses premiers films (seulement quatre pour le moment plus deux DVD interactifs). Là où d’autres, pour arriver au même résultat et décrocher la récompense tant convoitée (voir la dernière partie du document) avaient dû avaler des kilomètres de bites, se faire enfiler par des quintaux de zizis et asperger/badigeonner par des hectolitres de nectar du bonheur, le tout avec amour, en souriant et en déclamant à tout va. C’est précisément en cela que le bât blesse : la force et la place dans l’industrie du sexe qui font toute l’originalité et la valeur de Clara en constituent également la(les) limite(s).
Alors de star virtuelle du x virtuel, on aimerait tellement la voir passer à actrice réelle tout court et abandonner au passage son projet esthétique insensé de beauté et de propreté. Car cet adorable minois, cette douce et tendre jeune fille au corps magnifiquement sculpté et cambré, ce corps de déesse méditerranéenne fait pour l’amour, à la voix suave et ensoleillée, n’est pas encore prête de nous faire oublier la sublimissime et délicieuse Laure Sinclair, cette enfant du peuple déguisée en putain bourgeoise, la plus cochonne d’entre toutes les cochonnes, la reine des salopes, l’égérie de toutes nos folles nuits. Pour cela il faut turbiner, alors ma petite chérie Clara, au boulot et qu’ça saute!
lien pour télécharger le film : ICI 


samedi 7 août 2010

CLARA MORGANE : La Collectionneuse

Clara Morgane transfigure l'écran et dévoile sans pudeur une libido particulièrement explosive dans le premier film où elle apparaît en vedette.
Le 1er Film en vedette de Clara Morgane, la sublime nouvelle star de Blue One. Dans son personnage de mante religieuse du sexe, Clara transfigure l'écran et dévoile sans pudeur une libido particulièrement explosive. Fred Coppula, dans cette 7ème collaboration avec Blue One, nous offre un nouveau joyau du Hard Français.

lien pour telecharger le film : ICI

jeudi 5 août 2010

CLARA MORGANE : Faire l'amour avec Clara

Plus personne ne peut se passer de Clara Morgane !
DVD réalisé par Fred Copula !
Clara et VOUS !
Comme l'indique le titre : faites l'amour avec Clara Morgane ! Il va falloir assurer.
Un DVD qui exploite très logiquement les multiples possibilités offertes par le support. Au programme, un festival de sexe avec une Clara en grande forme, parfois accompagnée de sa copine Rumiko. Soubrette, infirmière, secrétaire, masturbation clitoridienne ou vaginale, gode ou vibromasseur, c'est vous qui voyez ! Cerise sur le gateau : vous pouvez accéder directement à l'orgasme de Clara à n'importe quel instant, quelle que soit la scène. Découvrez à l'intérieur les très nombreuses autres surprises qui vous attendent !
VERSION DIVX

lien pour telecharger le film : ICI

dimanche 1 août 2010

Clara Morgane: projet x

Dans ce film, Océane a des visions d'une femme (Estelle Desanges) qui se montre assez portée sur le plaisir charnel et qui pousse Océane à assouvir ses désirs.
Très vite Océane s'exécute et a des rapports sexuels avec les gens qu'elle va rencontrer dans le chalet où l'emmène Clara Morgane. Cette partie du film se termine lorsque Estelle Desanges révèle à Océane quelle est la représentation des désirs de celle-ci et que, maintenant qu'Océane a enfin compris qu'elle doit prendre du plaisir, Estelle Desanges décide de partir.
Ce film est atypique par rapport aux autres films pornographique puisque Fred Coppula nous montre des scènes que les autres films ne montrent pas, comme une discussion avec un dirigeant de Blue One, des scènes de tournage montrant des acteurs qui parviennent difficilement à terminer leurs scènes à cause de problème d'érection ; on y voit aussi une actrice se préparer pour sa scène.
À la fin Estelle Desanges et Océane, agacées par cette façon de travailler de Fred Coppula, décident de partir s'il ne se remet pas à tourner des scènes de façon traditionnelle. Fred Coppula n'a d'autre choix que d'obéir aux désirs des deux actrices.

lien pour telecharger ce film : ICI

jeudi 29 juillet 2010

Clara Morgane: Luxure

"Luxure" est à ce jour le seul film X réalisé par Clara Morgane et devrait le rester, puisqu'à moins d'un séisme dans la vie professionnelle de Clara, elle n'en réalisera pas d'autre. Voilà qui lui donne un petit côté collector amis lecteurs !

Et surtout, après le traditionnel "Journal du hard" présenté par... Clara Morgane et avant le film, vous verrez un documentaire inédit sur Clara qui n'est pas sur le DVD du film. C'est ti pas une excellente nouvelle ça ?

Sinon, dans ce film "Luxure", qui vous dévoilera une partie des fantasmes de Clara, on retrouve : Monica Sweetheart, Nomi, Lea de Mae, Ovidie, Jennifer Loca, Katia de Val, Sandra Kay, Delfynn Delage, Tiffany Hopkins, Melody, Clara Morgane et Estelle Desanges... dans des rôles que l'on vous laisse décourvrir. Ian Scott, Manu Ferrara, Phil Hollyday et Greg Centauro sont également de la fête chez les hommes.

Le film "Luxure" est diffusé pour la première fois le samedi 5 août 2006 après "Le journal du hard", programmé comme d'habitude à minuit.
Résume : "Clara Morgane passe derrière la caméra et réunit toutes les stars de l' univers X Européen pour nous dévoiler tous ses fantasmes. Nous découvrons alors, stupéfaits, une autre Clara Morgane : derrière un visage d'ange se cache une démone du vice."

lien telechargement : cliquer ICI

Clara Morgane, 1er film porno amateur au cap d'agde

Clara Morgane, first film cap d'agde

Voici le 1er film porno de VICKIE alias Clara Morgane
elle est avec son petit ami et nous prouve qu'elle adore déjà le sexe et surtout aime être filmée

lien pour télécharger cette vidéo :  cliquer ICI